Insignes, accessoires et marques distinctives

 

Un tableau récapitulatif des insignes et attributs portés par type de tenues est joint en annexe X.

        Insignes.

Les insignes sont représentatifs :

 

Insignes représentatifs.pdf (416,2 kB)

 

            Insignes et attributs représentatifs du grade et de l’ancienneté.

Les insignes de grade sont en trait côtelé pour les officiers et les sous-officiers supérieurs. Ils sont en galons tissés à lézarde pour les sous-officiers subalternes. Ils sont en galons cul de dé pour les militaires du rang. Les caporaux-chefs portent un galonnage composé de galons cul de dé et de galon tissé à lézarde.

 

Insignes de distinction des maréchaux de France et d'appellation des officiers généraux.pdf (565,2 kB)

 

Insignes de grade des officiers.pdf (468,3 kB)

 

Insignes de grade des majors et des sous-officiers.pdf (495,3 kB)

 

Insignes de grade et de distinction des militaires du rang.pdf (553,3 kB)

 

 

                Galons à bas niveau de visibilité (BNV).

Le galon BNV est destiné à être porté sur tout vêtement comportant un système auto-agrippant astrakan sur la poitrine.

Il se compose d’un carré de tissu assemblé à un morceau d’auto-agrippant crochet.

Le port est obligatoire lors des exercices, manoeuvres et activités à caractère opérationnel.

                Insignes de grade de service courant.

Officiers généraux.

Les insignes de grade pour officiers généraux se composent d’un morceau de drap fin noir tendu remplié sur une plaque de mica de 5 centimètres de côté (rectangulaire de 5cm X 7cm pour les généraux d'armées et maréchaux de France) assemblé à une bande d’auto-agrippant crochet de couleur noire aux dimensions adaptées.

Les marques de grade argent ou or selon l’origine de l’officier général sont représentées par des étoiles métalliques dont les dimensions sont comprises dans un cercle circonscrit de 13 millimètres .

Les étoiles sont positionnées sur le drap de telle manière que les pointes soient à environ 5 millimètres des bords.

Autres personnels.

L'insigne de grade de service courant (IGSC) est destiné à être porté sur tout vêtement comportant un système auto-agrippant astrakan sur la poitrine.

Il se compose d'un carré d'auto-agrippant crochet de 5 cm de côté de couleur vert armé (ajout d’un drap bleu foncé pour les troupes de marine) avec les marques de grade distinctives.

                Képis.

Les insignes de grade sont portés sur le képi au moyen de soutaches ;

- argent ou or pour les officiers ;

- argent ou or mélangé d’un cinquième de soie rouge, agrémenté d’un fin liseré pour les majors ;

- argent ou or mélangé d’un cinquième de soie rouge pour les adjudants-chefs et adjudants ;

- de laine de la couleur définie dans les tableaux récapitulatifs des attributs et insignes distinctifs des subdivisions d’armes et de services pour les sous-officiers subalternes et les militaires du rang.

Les sergents (maréchaux des logis) et sergents-chefs (maréchaux des logis-chefs) de carrière, portent sur leur képi une soutache or ou argent (suivant la couleur du bouton d’uniforme) de 2 millimètres de largeur, posée sur le bandeau, au-dessous et contre la soutache de laine.

Les officiers, sous-officiers ainsi que les brigadiers-chefs et caporaux-chefs CT1 ou CAT2 portent sur le képi une fausse jugulaire de la couleur des boutons. Elle est en cuir verni noir pour les militaires du rang.

                Fourreaux d’épaules.

Les insignes de grade sont portés sur les fourreaux dans la couleur définie dans les tableaux récapitulatifs des attributs et marques distinctives des subdivisions d’armes et de services.

Les fourreaux sont portés sur le manteau, l’imperméable, la vareuse et le blouson terre de France (bleu foncé pour les chasseurs), le chandail, la chemise, la chemisette ainsi que la veste de la tenue de combat.

            Insignes et attributs représentatifs de la qualification.

                Insignes de brevet et de spécialité.

Destinés à marquer l’obtention d’une qualification générale ou particulière, ils ne peuvent être portés que sur décision de l’EMAT, après homologation par le SHD ou s’ils sont inscrits dans la présente instruction.

Seul le port des insignes métalliques de brevet et de spécialité est autorisé.

 

Le nombre maximal d’insignes métalliques de brevet ou de spécialité qu’un militaire est autorisé à porter est fixé à trois :

- au-dessus de la patte de poche de poitrine droite : deux insignes de spécialités alignés verticalement ;

- au-dessus de la patte de poche de poitrine gauche, le cas échéant au-dessus des décorations : un insigne de brevet militaire professionnel.

Le brevet militaire professionnel est un insigne sanctionnant la réussite aux examens de formation générale (cf. annexe I).

                Titres d’épaule (cf. annexe V).

Seuls sont admis au port les titres d’épaule validés par l’EMAT. Ils sont maintenus sur le haut de la manche gauche soit par une piqûre d’assemblage sur la vareuse de la tenue terre de France ou bleu chasseur soit par un ruban auto-aggripant sur la veste de combat, la chemise et chemisette terre de France ou bleu chasseur.

            Insignes et attributs représentatifs de la fonction.

Les militaires de l’armée de terre peuvent porter sur leurs uniformes des insignes et attributs représentatifs des fonctions qu’ils exercent ;

                Officiers généraux et officiers supérieurs (cf. annexe XI).

Les officiers remplissant les fonctions ci-après portent des aiguillettes « or » :

- chef d’état-major particulier du président de la république ;

- attaché aux états-majors particuliers du premier ministre, du ministre de la défense et aux maréchaux de France ;

- exerçant des fonctions diplomatiques (attachés de défense, par exemple).

                Officiers attachés en qualité d’aides de camp auprès de certaines personnalités.

Les officiers attachés en qualité d’aides de camp auprès des personnalités civiles et militaires suivantes :

- président de la République, membres du gouvernement,

- grands chanceliers des ordres nationaux,

- secrétaire général de la défense nationale,

- chef d’état-major des armées,

- chef d’état-major de l’armée de terre,

- inspecteur général de l’armée de terre,

- délégué général pour l’armement,

conservent la tenue de leur corps d’origine et portent en tenues T21 et T22 avec vareuse des aiguillettes or ou argent (de la couleur des boutons).

                Aumôniers.

La tenue des aumôniers fait l’objet d’une instruction particulière.

Les principaux insignes de culte et de fonction.

                Peintres de l’armée.

Les peintres officiels de l’armée peuvent porter un fourreau d’épaule bleu foncé portant une grenade CTA sans les chevrons, soulignée de l’appellation « peintre officiel ». L’ensemble est réalisé en broderie dorée, sans distinction entre les peintres agréés et les peintres titulaires (cf. annexe XIV).

            Insignes et attributs représentatifs de l’appartenance.

                Insigne de nationalité (cf. annexe IV).

 

                Insigne de grande unité.

L’insigne de grande unité polychrome tissé, de dimensions 50 mm X 70 mm, est cousu sur un rectangle de drap bleu foncé.

Cet insigne est maintenu sur le haut de l’épaule de la vareuse au moyen d’une piqûre d’assemblage.

Le port de l’insigne de grande unité polychrome est autorisé sur les chemises et chemisettes terre de France. Il est alors maintenu à l’aide d’un support auto agrippant sur la manche droite.

L’insigne « basse visibilité » de grande unité se porte sur la veste de la tenue de combat, la veste de l’ensemble intempérie, la chemise manche courte OM et la chemisette manche courte bariolée TE, lors des exercices, manoeuvres et activités à caractère opérationnel, sur ordres.

Les officiers généraux et les officiers supérieurs ayant exercé le commandement d’une grande unité conservent le droit de porter l’insigne tissé de grande unité dans laquelle ils ont exercé le commandement.

                Losange de manche (cf. annexe III).

Le losange de manche est principalement un accessoire individuel de la tenue permettant d'identifier l'arme, la subdivision d'arme ou le service du militaire. Secondairement, le losange de manche constitue l'identifiant de certaines formations.

Accessoire obligatoire des tenues de prise d'armes, le losange de manche se porte en tenue de service courant14 (terre de France et tenue de combat).

Le losange de manche n'est pas toujours uniforme pour l’ensemble de la formation :

- le personnel affecté dans une formation de son arme ou service porte le losange de la formation d'affectation ;

- le personnel affecté dans une formation autre que celle de son arme ou service porte le losange de manche de son arme ou service qui lui a été attribué15.

Le nombre de losange de manche est limité à un par tenue.

Les officiers ayant exercé le commandement d'un corps de troupe ou d'une unité assimilée (TC1 ou TC2) conservent le droit de porter le losange de manche de la formation commandée.

Le losange de manche n'est pas porté par les officiers généraux qui, en revanche, peuvent porter à titre exceptionnel un insigne de grade honorifique16.

Le losange de manche est en drap ou velours, de la couleur et aux attributs caractéristiques d'une arme, d'une subdivision d'arme, d'un service ou d'un corps de troupe. Les losanges de manche se classent en deux catégories (cf. annexe III):

- losanges de manche d'arme, de subdivision d'arme et de service (L1) ;

- losanges de corps (L2).

Les dispositions relatives à l'attribution du losange de manche par formation de l'armée de terre sont définies dans l'annexe XV.

                Insigne de corps.

L’insigne de corps est porté côté droit de la poitrine. Son droit de port est soumis à l’homologation par le SHD.

___________________________

14 Condition de port identique pour les effets blancs outre-mer.

15 A l'exception des officiers affectés à la Légion étrangère qui adoptent le losange de manche spécifique à la Légion étrangère.

16 Les insignes de grades honorifiques se portent sur la manche gauche. L'accrochage est identique à celui du losange de manche.

L’attribution de ces gardes honorifiques est codifiée par ailleurs.

 

Armée de Terre - (février 2012)

Site gratuit Webnode